mardi, mars 5, 2024

La lettre COMB LAB : Processus de résilience vecteur d’innovation sociale

Il existe deux conceptions de l’innovation sociale1 :

  • Un courant néolibéral, synonyme d’« une destruction créatrice des relations sociales », promeut un élargissement du domaine marchand. Elle met l’accent sur la marchandisation du social et introduit l’efficience économique dans les réponses aux besoins sociaux et tend à combler le retrait de l’action publique.
  • Un courant démocratique, promeut la « transformation créatrice des relations sociales » et met l’accent sur le besoin de créer un système économique plus juste et plus participatif envers les populations. Il promeut également une approche de la gouvernance par la coopération et la solidarité. Afin de résoudre les problèmes sociaux, l’innovation sociale doit aspirer à transformer les relations sociales qui sont à l’origine de ces problèmes. Ceci peut être accompli par une démarche participative et inclusive des multiples parties prenantes (Citoyens, élus, associations, entreprises, agriculteurs,etc…) dans le processus d’innovation sociale. Elle se veut normative et prend en compte les effets du changement sociétal sur les relations de pouvoir en place.

Comb Lab se situe dans un courant démocratique de l’innovation sociale et vise à faire des différents acteurs du territoire (citoyens, élus, associations, entreprise,…) des vecteurs des transitions technologiques, climatiques et sociétales du XXIème siècle.

Dans ce cadre, Comb Lab propose de coconstruire avec ces différents acteurs un processus de résilience des Combrailles. Ce processus itératif pourrait se définir comme dans le schéma ci-dessous :

La construction de ce processus a démarré, dans le cadre de la démarche Combrailles 2051®, avec les conférences débats des 11, 18 et 25 mars 2022 animées par Comb Lab et le Greffe. Ces débats font partie de la première étape, d’identification des changements à venir, proposée par cette ébauche de processus.

Ce processus de résilience pourra être rendu actif avec les premières actions qui seront présentées et proposées aux différents acteurs lors des conférences débats, prévus pour l’automne 2022.

Ce processus est à la fois :

  • une innovation sociale car il permet d’imaginer de transformer des menaces en opportunités et d’investir des solutions nouvelles, locales et portées par tous les acteurs des Combrailles.
  • Un vecteur d’innovation sociale car il implique tous les acteurs des Combrailles et permet un essaimage des solutions mises en place et du processus lui même auprès d’autres acteurs et territoires.

1GAIDOS Alexandra ; 4 juin 2019 ; Université de Montpellier thèse doctorat : « L’incubation sociale Trois perspectives sur le travail des incubateurs dans la promotion et l’accompagnement des innovations sociales », p 26-27

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *