mercredi, avril 24, 2024

La lettre Comb Lab : Équinoxe

Les durées de la nuit et du jour se croisent en mars. Malheureusement, un contre-équinoxe agite nos contrées. À la mi-mars, le marketing électoral transgressa sans complexe la réalité de l’accélération du changement climatique en détricotant le green deal européen et ses déclinaisons nationales. 

Le 15 mars, les pays membres du Conseil européen valident (enfin !) un devoir de vigilance portant obligation pour les multinationales de protéger les droits en matière sociale et environnementale. Patatras, le texte voté in extremis est… très affaibli1. Les intérêts de court terme conservent leurs privilèges.

En réponse à la crise agricole, la Commission européenne a proposé une évolution des règles de la politique agricole commune (PAC). Plusieurs conditions environnementales sont abandonnées, dont la protection des zones humides qui ne bénéficient plus de la mise en jachère. Des ONG déplorent une révision présentée dans l’urgence et sans étude d’impact. De nombreux médias européens et français s’en firent l’écho2.

N’alourdissons pas le côté sombre de cet équinoxe à l’envers en évoquant, par exemple, l’autorisation des ‘’méga-trucks’’ au lieu de privilégier le ferroviaire pour les marchandises et voyons le bon côté de l’équinoxe.

Comb Lab a le plaisir d’annoncer l’inauguration de La Mallette des Combrailles ! Plaisir partagé avec celles et ceux qui ont permis, soutenu et contribué à la réalisation de cette première version de la Mallette. Cette mallette virtuelle, constituée de cinq vidéos pour son lancement, fut financée par au Budget Éco Citoyen (BEC) du Conseil départemental du Puy-de-Dôme. Il nous importe ici d’insister sur la démarche. Au-delà du financement d’une soixantaine d’initiatives éco-citoyennes lauréates, le Conseil départemental organisa, avec un personnel dédié et très soutenant, l’animation du réseau des lauréats de ce concours, proposant de multiples rencontres et de nombreuses formations. Cette démarche permit à Comb Lab de bénéficier de l’excellence du savoir-faire de l’Agence Louise pour diffuser largement les expertises de nos amis scientifiques du Groupe GREFFE et notre vision de la résilience territoriale.

Ces cinq vidéos constituent les premiers éléments de la Mallette des Combrailles. La Mallette se donne pour objectif d’être une boîte à outils de la résilience. En plus de ces premières vidéos et de celles à venir elle comprendra des méthodes, des techniques, des retours d’expériences et bien d’autres éléments permettant de mener une résilience territoriale.

Pour favoriser sa dissémination, la Mallette est disponible sur la chaîne You Tube de Comb Lab et transmise à la demande si nécessaire. Tous les relais de diffusions sont évidemment les bienvenus

Deuxième volet du bon côté de l’équinoxe : il est temps d’annoncer ici le Festival des possibles qui se tiendra le 4 mai à Blot l’Église (63440). Organisé par la Communauté de communes Combrailles Sioule et Morge, ce festival d’ampleur donne l’occasion aux habitants du territoire de rencontrer les initiatives qui œuvrent à la transition et à la résilience du territoire des Combrailles.

Comb Lab tiendra un stand où les visiteurs prendront la pleine mesure des enjeux globaux et locaux. L’alimentation concerne tout un chacun et ses conditions de durabilité de l’alimentation sont un défi actuel. Durabilité qui tient au maintien de la fertilité des sols à long terme, à l’accès à l’énergie électrique pour la conservation, à l’accès aux carburants pour la distribution et encore à l’énergie pour cuisiner. Bref, l’alimentation constitue le portail d’entrée du processus de résilience du territoire.

Nos partenaires Groupe Greffe, Cisca, FNE63, Soli’Doume, Bio 63, Combrailles Durables, contribueront à l’animation de notre stand en mettant en lumière, chacun selon sa spécialité, la dimension systémique de l’alimentation. Les interactions avec le stand du Programme alimentaire territorial (PAT), initié par les élus des Combrailles, témoigneront de l’indispensable complémentarité de la société civile et des collectivités locales car, tous emportés par les dures réalités du changement climatique, aucun de ces deux segments indissociables de la société ne pourra, seul, relever les défis inédits.

Gageons donc que les visiteurs du festival repartiront avec des idées, des interrogations et, nous l’espérons tous, l’envie d’intégrer telle ou telle association pour participer à la transition/résilience du territoire.

En conclusion, le contenu de la Mallette des Combrailles permet à chacune et chacun de prendre la réelle dimension des processus de changement climatique et de perte de biodiversité auxquels nul n’échappe. Les travaux des associations et initiatives citoyennes qui maillent tous les territoires permettent, à qui le souhaite, d’agir à proportion de ses compétences et de son temps (plus ou moins) disponible. Les reculs non-rationnels pour raisons électorales mentionnés plus haut contiennent en creux un cri d’espoir : le changement viendra du terrain et de l’alliance de société civile organisée avec les collectivités locales… ou ne viendra pas !

1 https://www.novethic.fr/economie-et-social/droits-humains/vote-devoir-vigilance-conseil-europeen-affaibli

2 Source Les Echos 16 03 2024. https://www.lesechos.fr/monde/europe/lue-propose-de-modifier-la-pac-au-prix-dun-affaiblissement-de-ses-ambitions-vertes-2083095

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *