jeudi, juin 13, 2024

La lettre Comb Lab : Bientôt cinq ans… / Comb Lab Letter : Coming up to five years…

A quelques semaines du cinquième anniversaire de la création de Comb Lab, il importe :

  • a) de questionner la cohérence globale des actions engagées et,
  • b) de vérifier sa congruence avec la finalité de notre démarche associative : en tant que société civile, contribuer à la transition du territoire en vue de Combrailles viables, et résilientes en 2051.

Actions engagées

La Mallette des Combrailles. Lauréat parmi une soixantaine d’autres projets du Budget ÉcoCitoyen 2022, Comb Lab avec son partenaire Greffe, confectionne tout au long de l’année 2023 une mallette virtuelle contenant 5 vidéos. Elles traitent du changement climatique, de la biodiversité, du bocage, de l’énergie renouvelable et de la résilience en milieu rural. Destinées aux médiathèques, écoles et autres organisations, cette mallette nous servira de support pour motiver des mobilisations citoyennes locales.

Le programme bocage en Combrailles. Lancé en février dernier, ce programme fédère des habitants, des agriculteurs, des municipalités, des commerçants, tous conscients de l’importance des haies, bosquets et arbres isolés pour maintenir la biodiversité et favoriser l’infiltration des eaux de pluie dans les sols. Comb Lab coordonne l’ensemble du programme qui s’étend sur deux communautés de communes.

Le Club climat. Initié et piloté par les élus communautaires de la communauté de communes Combrailles Sioule et Morge, accompagné par La Fabrique des transitions1, le Club réunit élus et citoyens déterminés à affronter les défis de la transition autour de deux chantiers : les mobilités en ruralité et la transition énergétique locale. Partenaire du Club, Comb Lab prend une part active à son animation.

Le Programme Alimentaire Territorial (PAT). Lancé par le Syndicat Mixte pour l’Aménagement et le Développement des Combrailles (SMADC) ce programme alimentaire se décline en plusieurs comités techniques. Membre du comité ‘’précarité alimentaire’’, Comb Lab explore la manière d’articuler l’urgence quotidienne à laquelle font face les associations de distribution de nourriture, avec les risques systémiques que le changement climatique et les évolutions socioéconomiques font peser sur la sûreté alimentaire.

Association pour le Développement des Monnaies Locales dans le Puy-de-Dôme (ADML63). En Puy-de-Dôme, les zones rurales – Livradois, Sancy, Combrailles – restent majoritairement réfractaires à l’introduction de la monnaie locale : la Doume. Pour soutenir l’ADML63, Comb Lab mobilisera à l’automne son Laboratoire d’idées pour explorer les conditions d’admissibilité de la e-doume par les entreprises locales.

Les semaines européennes du développement durable. Comb Lab et Alternacomb Agri organiseront, fin septembre, deux animations : l’une destinée aux professionnels de l’agriculture, l’autre au grand public. Une table ronde réunira des agriculteurs conventionnels, des producteurs bio et d’autres en transition pour débattre de la capacité de la filière à nourrir durablement la population locale. D’autre part, une boutique de producteurs locaux réunira les agriculteurs qui la fournissent pour répondre à toutes les questions du public.

Les Monts qui Pétillent. Cette association très dynamique du Livradois œuvre aussi à l’émergence d’un territoire viable et résilient pour aujourd’hui et demain. Animées du même esprit pour servir une visée partagée au sein de ces deux ruralités de moyenne montagne, les deux associations ouvrent un dialogue portant sur les savoir-faire et la mise en commun de solutions aux problèmes ardus.

Recherche-Action. La convergence des travaux menés par Comb Lab et le Centre d’Innovation Sociale Clermont Auvergne (CISCA) prend consistance sous forme d’une recherche-action intitulée : « Comment construire une politique territoriale systémique et résiliente des ruralités ? » Cette recherche-action constituera le sujet de thèse d’une ou un doctorant qui accompagnera nos travaux pendant trois années.

Plate-forme 21 (PF21). En tant que membre de cette plate-forme qui agrège des représentants de l’État et des collectivités territoriales, des représentants de l’enseignement et de la recherche, des entreprises et organismes professionnels, des associations, Comb Lab va soumettre aux regards croisés des différents collègues de membres de la PF21 l’examen critique de la durabilité du programme Bocage en Combrailles.

Projets en construction

Le forum alimentaire et artisanal des Combrailles. Deux faits majeurs — l’effondrement de la fréquentation de la foire bio annuelle et l’augmentation, de semaine

en semaine, du nombre de bénéficiaires de l’aide alimentaire sur le secteur — ont motivé le collectif citoyens ‘’Aux arbres, etc…’’ et Comb Lab à proposer la tenue d’un tel forum. Ensemble, nous soutenons que, face à l’accroissement de la précarité alimentaire, en ruralité et en ville, il importe désormais de dépasser les oppositions entre agricultures conventionnelle et bio et d’œuvrer collectivement à la durabilité de sols productifs au bénéfice de tous et chacun. C’est possible en réunissant des acteurs diversifiés qui acceptent d’œuvrer ensemble à la sûreté alimentaire pour le local et la proximité. Ce forum devrait prendre place au printemps 2024.

Vers un réseau international de territoires ruraux résilients ? La conjonction de la biodiversité et du changement climatique avec la multiplication des régimes politiques méprisant les droits fondamentaux et les processus démocratiques, tourmente obstinément nos esprits. Aussi, constituer un réseau informel de ruralités résilientes à travers l’Europe et le monde offrirait l’avantage d’échanger des pratiques de techniques culturales entre régions semi-désertiques et zones en cours d’assèchement. De plus, ce réseau permettrait de partager des processus de solidarité active éprouvés en contextes politiques tendus. A l’initiative de Comb Lab, une petite cellule soutenue par l’Institut d’Auvergne du Développement des Territoire de Clermont-Ferrand étudie de près les conditions de réalisation de cette approche.

Pour conclure…

Croiser le cheminement menant de la réflexion aux applications de terrain avec le processus inverse où l’expérience terrain renvoie à la réflexion théorique, reste une ligne de conduite à laquelle nous nous tenons avec rigueur. Par leurs présences et leur diversité, nos partenaires nous aident à ne pas esquiver cette discipline.

D’autre part, l’attention portée à impliquer l’association dans les questions agricoles et alimentaires ainsi que la pleine participation à des programmes tels que le Club climat environnement ou le programme de renforcement du bocage, permettent à Comb Lab de déployer sa fonction d’incubateur social et d’accompagnant du changement.

Si la congruence de l’ensemble des actions engagées et des projets en construction semble satisfaisante après cinq ans d’existence, dont il faut soustraire la traversée de la crise sanitaire, la difficulté principale affrontée par Comb Lab tient au risque d’épuisement. En effet, à la création de l’association nous options pour former une structure de toute petite taille afin de minimiser la gestion des tensions interpersonnelles inhérentes à toute organisation humaine et dédier ainsi nos énergies à l’objet social de l’association. Cette stratégie bonifiée par la qualité et la complémentarité des partenariats nous a menés au point d’équilibre exposé dans ces lignes. A présent, Comb Lab souhaite que cette dynamique motive de nouvelles vocations à intégrer notre équipe pour, ensembles, amplifier le processus de résilience du territoire.

« Dans un monde d’incertitude, il faut être ouvert à l’inattendu,

car l’opportunité est la meilleure solution pour l’adaptation et la résilience. »

Irving Langmuir (1881 – 1957)

Chimiste et physicien américain

Coming up to five years…

A few weeks away from the fifth anniversary of the creation of Comb Lab, it is important to: a) question the overall coherence of the actions undertaken and, b) verify its congruence with the purpose of our associative approach: as a civil society, to contribute to the transition of the region towards a viable and resilient Combrailles in 2051.

Actions undertaken

The Mallette de Combrailles. Winner of the 2022 Eco-citizen Budget among some sixty other projects, Comb Lab and its partner Greffe are working throughout 2023 to produce a virtual toolkit containing 5 videos. They deal with climate change, biodiversity, hedged farmland (bocage), renewable energy and resilience in rural areas. Intended for media libraries, schools and other organisations, this toolkit will be used to motivate local citizens to take action.

The Bocage en Combrailles programme. Launched last February, this programme brings together residents, farmers, local authorities and shopkeepers, all aware of the importance of hedgerows, copses and isolated trees in maintaining biodiversity and encouraging rainwater to infiltrate the soil. Comb Lab coordinates the entire programme, which covers two communities of communes.

The Club Climat Environnement. Initiated and steered by the elected representatives of the Combrailles Sioule et Morge community of communes, and supported by La Fabrique des transitions2, the Club brings together elected representatives and citizens determined to face up to the challenges of transition, focusing on two areas: rural mobility and local energy transition. Comb Lab is a partner of the Club and plays an active role in its organisation.

The Programme Alimentaire Territorial (PAT). Launched by the Syndicat Mixte pour l’Aménagement et le Développement des Combrailles (SMADC), this food programme has several technical committees. As a member of the “food insecurity” committee, Comb Lab is exploring how to reconcile the day-to-day emergencies faced by food distribution associations with the systemic risks to food security posed by climate change and socio-economic developments.

Association pour le Développement des Monnaies Locales dans le Puy-de-Dôme (ADML63). In the Puy-de-Dôme, the rural areas of Livradois, Sancy and Combrailles are still largely resistant to the introduction of the Doume local currency. To support the ADML63, Comb Lab will be mobilising its Ideas Laboratory in the autumn to explore the conditions under which local businesses can accept the e-doume.

European sustainable development weeks. Comb Lab and Alternacomb Agri will be organising two events at the end of September: one aimed at farming professionals, the other at the general public. A round table will bring together conventional farmers, organic producers and others in transition to discuss the sector’s capacity to feed the local population sustainably. In addition, a local producers’ shop will bring together the farmers who supply it to answer any questions the public may have.

Les Monts qui Pétillent. This dynamic Livradois association is also working to create a viable, resilient region for today and tomorrow. Driven by the same spirit of working towards a shared goal within these two medium altitude mountain rural areas, the two associations are opening up a dialogue on know-how and the pooling of solutions to difficult problems.

Research-Action. The convergence of the work carried out by Comb Lab and the Centre d’Innovation Sociale Clermont Auvergne (CISCA) is taking shape in the form of a research-action entitled: “How can we build a systemic and resilient territorial policy for rural areas?”. This research-action will be the subject of a thesis by a doctoral student who will accompany our work for three years.

Plate-forme 21 (PF21). As a member of this platform, which brings together representatives of the State and local authorities, representatives of education and research, companies and professional bodies, and associations, Comb

Lab is going to submit the sustainability of the Bocage en Combrailles programme to a critical examination by a cross-section of PF21 member colleagues.

Projects under construction

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est image.png.

The Combrailles food and craft forum. Two major facts – the collapse in attendance at the annual organic fair and the increase, week by week, in the number of food aid recipients in the area – have motivated the citizens’ collective “Aux arbres, etc…” and Comb Lab to propose holding such a forum. Together, we believe that, in the face of growing food insecurity in both rural and urban areas, it is now important to move beyond the opposition between conventional and organic farming and work collectively towards the sustainability of productive land for the benefit of one and all. This can be achieved by bringing together a wide range of players who are willing to work together to ensure that food is produced locally and close to home. The forum is due to take place in spring 2024.

Towards an international network of resilient rural areas? The conjunction of biodiversity and climate change with the proliferation of political regimes that scorn fundamental rights and democratic processes persistently torments our minds. Setting up an informal network of resilient rural communities across Europe and the world would offer the advantage of exchanging farming techniques between semi-desert regions and areas in the process of drying out. What’s more, the network would provide an opportunity to share tried-and-tested processes of active solidarity in tense political contexts. At the initiative of Comb Lab, a small unit supported by the Institut d’Auvergne du Développement des Territoires in Clermont-Ferrand is closely studying the conditions for implementing this approach.

To conclude…

Cross referencing the pathway leading from reflection to field applications with the opposite process, where field experience leads back to theoretical reflection, remains a guideline to which we adhere rigorously. Through their presence and their diversity, our partners help us not to shirk this discipline.

In addition, the attention we pay to involving the association in agricultural and food issues, and our full participation in programmes such as the Club climat environnement and the programme to strengthen the bocage, enables Comb Lab to fulfil its role as a social incubator and change agent.

While the congruence of all the actions undertaken and the projects under construction seems satisfactory after five years of existence, from which we must subtract the period of the health crisis, the main difficulty faced by Comb Lab is the risk of exhaustion. When the association was set up, we opted to create a very small structure to minimise the management of interpersonal tensions inherent in any human organisation, so that we could devote our energies to the association’s social purpose. To date, this objective has been fully achieved, with a structure that is smaller in size than that envisaged when we were founded. The sustainability of our actions will depend on increasing the number of our active members in the coming months.

The quality and complementarity of our partnerships are the balance that will enable us to move forward for some time to come. We should congratulate ourselves for that!

1 http://fabriquedestransitions.net/index_fr.html

2 http://fabriquedestransitions.net/index_fr.html

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *