mardi, mai 28, 2024

Point d’étape au 30 juin 2021

En juillet, nous avons appris qu’ALTERNACOMB AGRI fait partie des lauréats ! C’est un immense succès pour les agriculteurs membres de l’association et aussi pour toutes les compétences qui ont contribué à cette réussite. Nous escomptons que l’aura grandissante d’ALTERNACOMB AGRI en coopération avec Mission-Haies Auvergne, le Conservatoire des espaces naturels, le lycée agricole de Rochefort-Montagne, agira en accélérateur de transition environnementale pour le territoire.

Durant ce semestre, COMB LAB et son partenaire GREFFE — Groupe scientifique de réflexion et d’information pour un développement durable — ont achevé la mise en forme d’un projet visant à engager habitants, usagers des Combrailles et élus locaux à construire un territoire viable, vivable et enviable durant les prochaines décennies.

De nombreuses études internationales datent à partir des années 2050 – 2060 le moment où les contraintes environnementales, l’épuisement de certaines ressources naturelles majeures et globalement la question énergétique s’élèveront vers leurs asymptotes. Afin de traduire de façon opérationnelle la nécessité d’agir dès aujourd’hui pour que le ‘’jour d’après’’ continue d’être enviable, nos deux associations ont élaboré ensemble un programme évidemment évolutif intitulé Combrailles 2051®.

Une communication séparée circulera pour présenter les motivations, les objectifs, les premières étapes et les résultats escomptés.

A ces quatre moments forts, il convient d’ajouter la publication sur notre site internet comblab.fr, de la lettre mensuelle dont nous avions mentionné le projet dans le point d’étape précédent. Toutes les lettres déjà parues sont accessibles sous le lien https://www.comblab.fr/wp-signup.php?new=comblab.fr

Les partenariats :

1. CEN.

Un partenariat s’est conclu tout récemment avec le Conservatoire des espaces naturels d’Auvergne (CEN). Nous nous réjouissons de l’établissement de liens opérationnels avec cet organisme réputé, déjà mentionné plus haut.

2. CISCA.

Le précédent point d’étape signalait une collaboration en vue avec le Centre d’innovations sociales Clermont Auvergne (CISCA). Désormais, les onze chercheuses et chercheurs, qui vont travailler pendant trois ans sur les secteurs de Clermont métropole, Thiers, Sancy et aussi en Combrailles, ont intégré le CISCA.

Tous ensemble, nous avons tenu une réunion formelle de présentations mutuelles fin avril. Les thèses touchent des domaines aujourd’hui cruciaux : la démocratie participative, la gestion des mobilités durables, la gouvernance des projets territoriaux, les changements de comportements alimentaires, la pédagogie appliquée aux systèmes des fermes urbaines, les transformations des pratiques touristiques, la mutation des petites villes, la co-construction de filières économiques locales, les dynamiques urbain/ rural, l’inclusion sociale et numérique, les imaginaires et récits collectifs de la transition. Toutes les passerelles entre ces chercheurs et COMB LAB sont désormais opérationnelles ; l’objectif étant d’enrichir nos travaux mutuels et, bien évidemment, de collaborer sur les questions les plus résistantes.

3. Commune de Saint-Éloy-les-Mines

Début juin, COMB LAB et la commune de Saint-Éloy-les-Mines (chef-lieu de la communauté de communes Pays-de-Saint-Éloy) ont convenu d’une collaboration au long cours ouvrant un large spectre de travaux conceptuels, prospectifs et opérationnels d’actions citoyennes que nous mènerons en commun.

4. HuTech

Les circonstances liées à la crise sanitaire ont sensiblement alourdi les tâches d’enseignement du département Humanités & technologie (HuTech) de l’Université de Technologie de Compiègne (UTC) qui participe depuis 2017 aux réflexions qui amenèrent à la création de Comb Lab en 2019.

Aujourd’hui, espérant la persistance du reflux des restrictions sanitaires et après que toutes les avancées de COMB LAB nous aient permis de structurer une vision d’ensemble plus nette des stratégies à développer, nous sommes en mesure d’adresser à HuTech, pour la rentrée, la commande d’une étude portant sur l’articulation des interactions entre les déterminants de l’ère des objets connectés et les critères de résilience en ruralité.

5. Plate-Forme 21.

Plate-forme 21 est une association agrégeant un réseau d’acteurs — universitaires, élus, entreprises, société civile — œuvrant à l’échelle du Massif central pour anticiper et agir dans un monde en transition économique, sociale et environnementale vers plus de durabilité.

Après délibération de son Conseil d’administration, COMB LAB a souhaité devenir membre de Plate-forme 21. Nous remercions les responsables de la plateforme de nous avoir accueillis.

6. ERASME

Le Centre ERASME est une structure pluridisciplinaire mettant en commun des ressources scientifiques, humaines et de documentation pour les études et la recherche en matière de développement durable dans l’espace européen. Il a été créé le 1er septembre 2018, puis inauguré le 8 avril 2019 à Polytech Clermont-Ferrand. C’est avant tout un label décerné par l’Europe et visant à reconnaître un certain degré d’expertise en matière de développement durable sur le site clermontois (et plus largement auvergnat). Depuis le 15 juillet 2019, ERASME est également une Association loi 1901. 

Comme c’est déjà le cas avec le CISCA, le Centre Erasme a proposé à COMB LAB d’agir en interface avec le territoire des Combrailles. Nous remercions le GREFFE d’avoir facilité le repérage de COMB LAB par le Centre Erasme.

COMB LAB travaille durant cet été à la constitution de dossiers en vue de proposer des stages de six mois à des étudiants en master 2 et aussi pour accueillir des doctorants sur des thématiques importantes pour les Combrailles.

7. Lycée agricole de Rochefort

Cet établissement a pris un premier contact informel avec COMB LAB dans le cadre de la création, à la rentrée 2022, d’une licence en agroforesterie. Une première réunion d’orientation incluant notamment GREFFE et ALTERNACOM AGRI se tiendra avec la direction du lycée à l’automne 2021. Partager les savoirs et accueillir des stagiaires pour amplifier nos travaux constituent des perspectives stimulantes.

Pour conclure :

Sciences du vivant (GREFFE), sciences humaines (CISCA), sciences exactes (ERASME), compétences en matière institutionnelle (Isabelle Ménesplier), enrichissements mutuels des initiatives (Plate-forme 21), compétences territoriales (Laboratoire d’idées des Combrailles), les réseaux se croisent et se densifient.

L’évolution de COMB LAB se poursuit à un rythme que nous n’aurions pas imaginé lorsque nous avons créé l’association… il y a tout juste deux ans. Résilients, nous ajustons en permanence nos méthodes afin de satisfaire, autant que nous en sommes capables, le déploiement de tous les secteurs qui contribuent à une transition territoriale globale et durable.

En Combrailles comme partout ailleurs, nous sommes pris en étau entre, d’un côté l’urgence et de l’autre la masse des réflexions/actions à mener. La qualité de nos partenaires et des membres de notre équipe, la veille éthique constante et l’attention portée en permanence à la prospective constituent nos moyens les plus sûrs pour mener au mieux nos engagements de société civile.

Une chose est juste quand elle tend à préserver l’intégrité,

la stabilité et la beauté de la communauté biotique.

Aldo Léopold cité par Corine Pelluchon

Dans Éthique de la considération.