mardi, mai 28, 2024

Point d’étape au 30 juin 2020.

Lac de Chancelade

Du projet au programme

Constitué en association durant l’été 2019, COMB LAB est dédié à l’étude, la recherche, la prospective, l’information, le conseil, pour servir l’impératif de transition énergétique, environnementale, agricole, technologique, sociale auquel le territoire des Combrailles est confronté. COMB LAB embrasse cette transition selon une approche systémique des trois piliers fondamentaux : agriculture, technologies de pointe & Industrie, social, solidifiant son approche par un constant effort de prospective, de prévision des risques et une veille éthique au long cours.

Les canicules et sécheresses sévères cumulées ces dernières années contraignent tout un chacun à modifier certains comportements et pénalisent chaque année d’avantage les éleveurs des Combrailles. En un mot, le changement climatique est sorti de l’abstraction pour devenir un fait. D’où l’impératif de hisser dès aujourd’hui les processus agricoles au niveau des défis climatiques, énergétiques et socioéconomiques contemporains.

C’est ainsi que COMB LAB qui pilote depuis l’automne 2019 le groupe informel ‘’Laboratoire d’Idées’’ composé de personnalités du territoire est désormais rejoint par deux associations : Alterna Comb qui agrège actuellement une trentaine d’agriculteurs bio et/ou en transition, répartis dans les trois communautés de communes des Combrailles et le GREFFE (GRoupe sciEntifique de réFlexion et d’inFormation pour un développement durablE) composé de scientifiques (INRAE – CNRS) ayant fait carrière dans les sciences de la nature et de l’agriculture.

Sous la maîtrise d’ouvrage de COMB LAB, tous ces acteurs avec le concours de Télécom-Physique Strasbourg, du département Humanités & Technologies de l’Universités de Technologies de Compiègne et dans l’attente d’entités académiques clermontoises, ont lancé fin juin 2020 le programme Agriculture 2020 – 2040 en Combrailles architecturé comme suit :

  • Agroforesterie. 

Les retours d’expériences confirment depuis des décennies que l’agroforesterie constitue un processus d’élection pour le maintien des cultures et de l’élevage en zones semi-arides et arides. Compte tenu des projections climatiques en Combrailles pour les décennies qui viennent, il convient de sélectionner des essences d’arbres pour les haies agroforestières et des semences culturales qui résistent à la semi-aridité tout en prenant soin de ne pas polluer génétiquement les sols par l’implantation d’espèces issues de biotopes chimiquement trop éloignés du biotope combraillois. Le GREFFE pilote ces travaux.

  • Infiltration des eaux pluviales.

Tandis que les processus d’assèchement s’additionnent (canicules, vent, diminution des cumuls de pluies) et que les modélisations climatiques pour les années à venir ne laissent pas espérer d’amélioration, il est essentiel de capter l’eau de pluie pour qu’elle s’infiltre dans les parcelles (cultures et prairies en herbe) sans en priver les zones urbaines de l’aval du massif combraillois. Pour éviter l’écoulement direct des eaux pluviales dans les fossés et ruisseaux, il convient d’implanter dans les parcelles des rigoles d’infiltration suivant les courbes de niveau. Télécom-Physique Strasbourg se propose de mettre au point un appareil de géo-guidage de tracteur selon les courbes de niveau.

  • Expérimentation.

Au fur et à mesure de leurs développements, ces travaux doivent être testés en pleine terre puis évalués. Les agriculteurs d’Alterna Comb procéderont aux tests de terrain. Les parcelles supports de ces expérimentations auront aussi un rôle pédagogique car elles permettront de montrer aux agriculteurs conventionnels environnants les rendements obtenus par l’agroforesterie en regard des économies d’énergie et de la préservation de la trésorerie de la ferme.

Ceci donne lieu au calendrier prévisionnel des travaux :

Été 2020 :

  • Constitution par COMB LAB d’une base de données accessibles aux actuelles et futures parties prenantes comportant :
    • Une centralisation des données utiles :

Compétences mises à disposition par chacune et chacun

Personnes ressources tierces & domaines de compétences

Organismes ressources tiers & domaines de compétences

  • Une plateforme de contributions : réflexions & propositions à débattre.
  • Prises de contacts avec des organismes régionaux reconnus comme spécialistes dans divers domaines (haies étagées, gestion des eaux pluviales, autres domaines connexes).
  • Élaboration du cahier des charges pour la réalisation par le département Humanités & Technologies de l’Université de Technologie de Compiègne d’une cartographie de la systémie qui met en interactions l’agriculture, les paysages, les débouchés commerciaux des produits agricoles, les technologies, le social.
  • Prises de contacts en vue de l’élargissement de l’actuel groupe de travail.

Automne 2020 :

  • État de l’art relatif aux essences d’arbres, plantes potagères et fourrages pour les zones semi-arides.
  • Élaboration d’un cahier des charges en vue bénéficier d’accueillir des étudiants en stages de six mois de fin d’études.
  • Entrée en relation avec les trois nouveaux conseils communautaires de Combrailles.
  • Entrée en relation avec le nouveau Bureau du Syndicat Mixte d’Aménagement et de Développement des Combrailles.
  • Suivi de la réalisation d’un prototype de géo-guidage de tracteur selon les courbes de niveau par l’École Télécom-Physique de Strasbourg.
  • Lancement de la constitution de dossiers en vue d’accueillir un doctorant en sciences humaines et un doctorant en sciences de la nature/agriculture.